• Environnement
  • Bois, Espaces verts et sportifs

Bois, Espaces verts et Sportifs

La commune possède des bois, des espaces verts et sportifs ouverts au public (bois du Bousquet, bois du Coustou, bois de Tardieu, bois de Tachou, parc de Catala, lac des Chanterelles, boulodrome, ainsi que six espaces sportifs et neuf aires de jeux).

Afin de favoriser la régénération naturelle et garantir la pérennité du boisement, le service des espaces verts gère ces boisements notamment pour éviter la sur-fréquentation et le piétinement entrainant le compactage des sols au niveau des racines. Seuls les cheminements piétons sont entretenus régulièrement.

Les services techniques assurent, tout au long de l'année, la gestion et l'entretien de ces espaces de loisirs qui représentent plus de 50 hectares de surface et environ 4000 arbres. Ils veillent également au fleurissement de la ville (ronds-points et lieux emblématiques).

Ils sont en charge de la lutte biologique (chenilles processionnaires, frelons asiatiques, pyrale du buis, mineuse du marronnier).

 

Préservation des trames bleues

La Ville est fortement impliquée dans une politique de protection des berges de la Saune et de la Marcaissonne sur son territoire et s'appuie pour cela sur les services de Toulouse Métropole ayant repris la compétence Gestion des Milieux Aquatiques et Prévention des Inondations (GEMAPI).
Elle veille en particulier à identifier les enjeux d'ordre humain, socio-économique et environnemental.
Ils correspondent, entre autres, aux espaces urbanisés, aux infrastructures et équipements de services publics et de secours.

 

Préservation des trames vertes

Dans un souci de maintien et de renfort des trames vertes (ou des corridors écologiques), la Ville s'est orientée vers des pratiques plus respectueuses de l'environnement pour la gestion de ces espaces naturels (gestion différenciée, zérophyto, etc.).

Dans ce contexte, des chantiers collectifs de plantations sont organisés avec plusieurs associations de quartier, des riverains, des groupes scolaires, des jeunes (de la structure Mix'Ados), etc. Ils sont aidés par les services techniques.

Ainsi, plusieurs sites urbains ou en frange urbaine, tels que la coulée verte, l'espace naturel des Chanterelles, les chemins de Monfalcou et de Bordeneuve, les jardins partagés d'En Prunet ont fait l'objet de plantation de haies ou de massifs composés d'arbustes et d'arbres locaux.
Ces activités intergénérationnelles constituent des moments conviviaux très appréciés.

 

Mise en place d'un sentier botanique

Ce sentier se situe sur la coulée verte entre l'école du Corail et l'espace naturel des chanterelles. Il a été réalisé en partenariat avec Arbres et Paysages d'Autan et les écoles. Les élèves ont créé les illustrations des différents panneaux explicatifs et ont été, à cette occasion, sensibilisés à la préservation des espèces locales.
Ces panneaux permettent de connaître le patrimoine arboré de la commune. Une vingtaine d'arbres et d'arbustes y seront décrits : caractéristiques, usages, préférences...

 

Recensement des arbres remarquables

Parce qu’ils offrent des services pour l’Homme et sont emblématiques du paysage et du cadre de vie, la Municipalité de Saint-Orens a fait appel à l'association « Arbres et Paysages d'Autan » pour mener un inventaire participatif des arbres remarquables de Saint-Orens avec la population. Plusieurs ateliers, conférences et balades ont eu lieu sur l’année 2019. L’intérêt est que chaque Saint-Orennais participe à cette recherche en remplissant et en retournant la fiche inventaire disponible sur le site internet ou dans les lieux d’accueils. Le travail se poursuit pour l’année prochaine avec d’autres animations organisées. Nous comptons sur vous pour participer à ce projet !

 

Valorisation et préservation du Lac des Chanterelles

Le bassin pluvial des Chanterelles a été construit en 1975 sur une surface de 1ha et d'une profondeur de 2m à 2.50m. Il s'agit d'un ouvrage de rétention et d'infiltration des eaux pluviales générées par les surfaces imperméables des lotissements en amonts. C'est devenu un lieu de récréation privilégié des Saint-Orennais, étant le seul plan d'eau du territoire.

Un cheminement piétonnier a été réalisé autour du lac pour faciliter l'accès aux poussettes et aux personnes à mobilité réduite.

Des plantations spécifiques ont été réalisées pour favoriser le déplacement des espèces et le développement des ruches implantées à proximité du lac.

Pour lutter contre l'invasion de la Jussie et de l'élodée du Canada, des opérations d'arrachage sont menées chaque année.

Deux études ont été réalisées sur le bassin des Chanterelles suite à l’assèchement du lac en 2012 par FONDASOL: un premier rapport en 2013-2014 pour comprendre le fonctionnement du lac et proposer des solutions pour le garder en eau et un complément en 2016 afin d’évaluer l’intérêt de raccorder une partie des eaux pluviales du bassin versant de Fondargent vers le lac des Chanterelles. La conclusion a permis d’affirmer qu’il y a une relation entre les niveaux des eaux du lac et celui de la nappe alluviale et que niveau du lac est soutenu par la nappe qui participe majoritairement à son maintien en eau. L’apport de 5200 m3 d’eau supplémentaire du quartier de Fondargent ne permettrait pas de soutenir à long terme le niveau du lac et pourrait lors de crue exceptionnelle provoquait son débordement. Une étude paysagère a ensuite été menée en concertation avec les riverains pour réaménager du point de vue paysager (nouvelles plantations, végétalisation des berges, avancée sur le lac, ouverture vers le bois, etc). Plusieurs réunions publiques ont été programmées pour présenter les résultats.

 

nordlacchanterelles2copie
E

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêt et gérer vos paramètres.