Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous en acceptez l'utilisation.

  • Environnement
  • Un cadre de référence national

Un cadre de référence national pour encadrer la démarche

En France, un Cadre de référence des projets de développement durable fixe 5 finalités et 5 principes déterminants de mise en œuvre.
Les Agenda 21 qui respectent ces modalités peuvent bénéficier d'une labellisation nationale.

Les 5 finalités

  • La lutte contre le changement climatique et la protection de l'atmosphère
  • La préservation de la biodiversité, des milieux et des ressources
  • La satisfaction des besoins essentiels et l'épanouissement de tous les êtres humains
  • La cohésion sociale et la solidarité entre territoires et générations
  • Les modes de productions et de consommations responsables

 

Les 5 principes de mise en oeuvre

  • La stratégie d'amélioration continue. Il ne s'agit pas de fixer et figer un programme d'actions mais d'évoluer en permanence, se tenir au courant, changer de cap lorsqu'on est dans l'erreur ou quand le contexte change...
  • La participation : l'Agenda 21 est basé sur la réflexion collective. Il implique tout le monde, dans sa conception comme dans sa réalisation.
  • L'organisation du pilotage : l'Agenda 21 doit être piloté pour que soit garantie sa mise en œuvre dans le temps et les budgets.
  • La transversalité des approches : la transversalité signifie qu'il fait se poser les questions de manière globale et sous plusieurs angles ; croiser les points de vue est une clé de durabilité.
  • L'évaluation partagée : être capable de mesurer les progrès, l'efficacité des actions, pour mesurer ensemble le chemin parcouru... et celui qu'il reste à parcourir.

 

Réaliser son agenda 21, ce n'est pas :

  • Remettre en cause tout ce qui a été fait jusqu'à présent.
  • Imposer de nouvelles règles.
  • Modifier tout le fonctionnement.
  • Écrire un catalogue d'actions jamais réalisées.

 

Mais, c'est :

  • Repenser les compétences et modes de faire existants pour qu'ils entrent en adéquation avec les principes du développement durable.
  • Innover sans être utopique pour proposer de nouvelles actions et politiques locales.
  • Associer et responsabiliser tous les acteurs, en donnant à chacun la possibilité de s'exprimer et d'agir pour un développement durable local.
  • Instaurer une écoute et un dialogue pour répondre à des objectifs partagés.
  • Elaborer une véritable stratégie de développement durable, en identifiant tous les leviers d'action sur le territoire et en planifiant sur le long terme.
  • Hiérarchiser les projets en réfléchissant à long terme et en tenant compte du contexte et des moyens à disposition.
nordlacchanterelles2copie
E